Epidemie Coronavirus

  • Coronavirus Famille royale d’Arabie saoudite contaminés

    Le New York Times rapporte que 150 membres de la famille royale sont touchés par la COVID-19, dont le puissant gouverneur de la capitale Riyad, Faisal ben Bandar ben Abdelaziz Al Saoud, qui se trouve aux soins intensifs.

    Les responsables de l’hôpital Faisal, où est soignée la famille royale, ont été instruits de préparer jusqu’à 500 lits en prévision d’un afflux des membres de la famille et leurs proches.

    Par ailleurs, les malades hospitalisés dans cet établissement seront transférés dans d’autres hôpitaux pour libérer les lits.

    Dans la note envoyée aux responsables de l’hôpital, il est précisé que tout membre du personnel soignant qui est infecté doit être soigné dans un autre établissement.

    Le roi Salmane, 84 ans, s'est isolé dans un palais sur une île dans la mer Rouge, près de la ville de Djeddah. Son fils, le prince héritier et maître du pays, Mohammed ben Salmane, s'est retiré avec de nombreux ministres dans un site isolé sur les rives de la mer rouge.

    Depuis l’apparition de la pandémie, les autorités saoudiennes avaient pris la décision exceptionnelle de suspendre le pèlerinage aux lieux saints de l’islam, La Mecque et Médine. La dernière fois que le pèlerinage a été suspendu remonte à 1798, année où Napoléon a envahi l’Égypte.

    L'Arabie saoudite a également décrété un cessez-le-feu unilatéral au Yémen en raison de la pandémie.

    L'Arabie saoudite a jusqu'à présent signalé 41 décès dus au coronavirus et 2795 cas confirmés.

    Des médecins cités par le quotidien américain avancent que le virus avait infecté essentiellement des travailleurs provenant de l’Asie du Sud-Est ou de pays arabes, qui représentent un tiers de la population du royaume.

    Ces immigrants vivent souvent entassés dans des campements à l’extérieur des villes, et ne bénéficient pas de couverture médicale.

    Cependant, le roi Salmane a décrété la semaine dernière que le gouvernement allait désormais fournir un traitement à tout étranger atteint du coronavirus, indépendamment de son statut.

    La famille royale saoudienne comprend des milliers de princes, dont beaucoup voyagent régulièrement en Europe. Certains auraient ramené le virus, selon des médecins et des proches.

    Le premier cas reconnu par le royaume était un Saoudien qui était rentré chez lui après avoir visité l'Iran, un épicentre régional du virus.

     
    Coronavirus : des dizaines de membres de la famille royale d’Arabie saoudite contaminés

    Pas moins de 150 membres de la famille royale saoudienne auraient contracté le coronavirus, affirme ce mercredi soir le New York Times qui cite des sources proches de la famille et des sources hospitalières en Arabie saoudite.

    Le gouverneur de Riyad, le prince Faisal bin Bandar bin Abdulaziz Al Saud, a été admis en soins intensifs, selon la même source. Le prince Faisal est le neveu du roi Salman

    Les médecins de l’hôpital King Faisal, où se soignent les Al-Saoud quand ils ne voyagent pas à l’étranger, préparent jusqu’à 500 lits pour un afflux prévu de membres de la famille royale et de leurs proches, selon une « alerte de degré élevé » interne envoyée mardi soir par les responsables de l’hôpital, affirme le média américain qui a obtenu une copie du copie.

    « Nous ne savons pas combien de cas nous recevrons, mais le niveau d’alerte est élevé », est-il écrit dans le message, qui indique que « tous les patients souffrant de maladies chroniques devraient être évacués dès que possible ». Les membres du personnel malades seront traités ailleurs pour faire de la place pour la famille royale, a poursuivi la même source.

    Le roi Salman, 84 ans, et son fils, le prince héritier Mohammed bin Salman, 34 ans, se sont isolés près de la ville de Jeddah sur la mer Rouge, avec plusieurs ministres, selon la même source.

    Continuer
  • "Tuez-les" : le président philippin ordonne à la police d'abattre les contrevenants aux mesures de confinement contre le coronavirus

    Le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination au cours des trois dernières semaines.

    Le président philippin Rodrigo Duterte a prévenu les contrevenants aux mesures de confinement qu'ils risquaient d'être tués par balle. Lors d'une allocution télévisée mercredi 1er avril, Duterte a dit qu'il était vital que tout le monde coopère à la lutte contre le coronavirus et respecte les mesures de confinement, sans quoi des mesures plus que radicales seraient prises.

    "Cela empire. Alors une nouvelle fois je vois fais part de la gravité du problème et vous devez écouter", a déclaré le chef de l'Etat mercredi soir. "Mes ordres à la police et à l'armée (...) Si il y a des troubles et qu'il y a une possibilité qu'ils ripostent, avec un risque pour vos vies, tuez-les par balle. Est-ce bien compris ? Morts. Au lieu de causer des troubles, je vous enterrerai", a-t-il poursuivi.

     

    Un parallèle avec la guerre contre le narcotrafic

    Le pays a recensé 96 décès et 2 311 cas confirmés de contamination, tous au cours des trois dernières semaines, et les nouveaux cas d'infection sont désormais signalés par centaines quotidiennement.

     

    Des opposants ont reproché à Duterte sa rhétorique et l'accusent d'inciter à la violence et au vigilantisme, comme c'est le cas dans la guerre que mène le président philippin contre le narcotrafic. Au nom de cette cause, des milliers de personnes accusées d'avoir consommé ou vendu de la drogue ont été tuées par la police ou des hommes armés aux Philippines.

     

    source: https://www.msn.com/fr-fr/actualite/coronavirus/tuez-les-le-pr%c3%a9sident-philippin-ordonne-%c3%a0-la-police-dabattre-les-contrevenants-aux-mesures-de-confinement-contre-le-coronavirus/ar-BB123Pny?li=AAaCKnE&ocid=UP97DHP

    Continuer
  • Coronavirus : 812 morts en 24 heures en Espagne

    DIRECT. Coronavirus : 812 morts en 24 heures en Espagne

    Suivez avec nous les dernières actualités liées à la pandémie de coronavirus. Plus de 700 000 cas ont été officiellement recensés dans le monde à ce jour. En France, la vague épidémique s’abat sur tout le territoire et le confinement est prolongé jusqu’au 15 avril, au moins.

    L’épidémie en France

    • Le Covid-19 a causé 292 nouveaux décès enregistrés à l’hôpital en une journée en France, portant le bilan à 2 606 morts depuis le début de l’épidémie, selon les dernières données publiées dimanche 29 mars soir. Selon ce nouveau bilan, 40 174 cas d’infection au Covid-19 ont été confirmés dans le pays, contre 37 575 samedi. On recense 19 354 personnes hospitalisées, contre 17 620 la veille.

    • Des transferts en Allemagne et vers la Nouvelle-Aquitaine : les plus importantes évacuations depuis le début de l’épidémie de coronavirus se sont déroulées dimanche pour désengorger les hôpitaux du Grand-Est, une des régions les plus touchées. Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a précisé que 250 patients ont bénéficié de transferts.

    • Outre-mer : premier décès lié au coronavirus à Saint-Martin. Les autorités locales ont annoncé dimanche un premier décès lié à l’épidémie dans l’île de Saint-Martin, aux Antilles. Le patient, âgé de 61 ans, est mort jeudi, mais les tests ont révélé vendredi qu’il avait le coronavirus.

    • Des « cas de toxicité cardiaque » ont été signalés sur des personnes présentant des symptômes du Covid-19 qui avaient pris en automédication de l’hydroxychloroquine, promu par certains scientifiques comme un remède possible contre le virus, mettaient en garde dimanche les autorités sanitaires de Nouvelle-Aquitaine.

    source https://www.lemonde.fr/planete/live/2020/03/30/coronavirus-suivez-la-journee-du-30-mars-en-direct_6034855_3244.html

     

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires