Effets indésirables : « De tels chiffres n’ont jamais été atteints dans l’histoire » – Marc Gotti

23 Vues
Published
Marc Gotti est juriste et fait partie du collectif Les 300, qui rassemble des professionnels du droit ayant mené plusieurs actions pour défendre les libertés publiques pendant la crise sanitaire.

Alors que la France est le dernier pays d’Europe à ne pas réintégrer les professionnels des établissements sanitaires et médico-sociaux ayant refusé de souscrire à l’obligation vaccinale, Marc Gotti estime que que la position du gouvernement traduit « une volonté de faire plier toute résistance » et que les personnels suspendus font l’objet « d’un acharnement sans bornes », qui « dépasse l’entendement ».

« Ils ne sont pas licenciés, ils ne peuvent pas toucher le chômage, ils n’ont pas droit au RSA non plus. Certains ont vendu leur maison, certains se sont fait mettre à la rue parce qu\'ils ne pouvaient plus payer leur loyer. »

Selon Marc Gotti, l’obligation vaccinale entrée en vigueur le 15 septembre 2021 ne serait d’ailleurs pas conforme au droit.

« L\'obligation légale de vaccination qui concerne des produits qui sont toujours en phase d\'essais cliniques est normalement interdite, c\'est écrit noir sur blanc dans les traités européens ou internationaux ratifiés par la France. Les Autorisations de mise sur le marché (AMM), qu’elles soient conditionnelles ou standards, ne changent rien à cette situation, vous êtes dans une infraction caractérisée du droit européen et des traités internationaux. »

« Les infractions pénales qui pourraient éventuellement être qualifiées sont d\'une gravité extrême. On touche aux droits de l\'Homme, à la santé, à la dignité de la personne humaine », ajoute le juriste.

Lors de notre entretien, Marc Gotti a aussi évoqué les effets indésirables des vaccins, se référant aux chiffres disponibles sur VigiAccess, la base de pharmacovigilance de l’OMS.

« De tels chiffres n’ont jamais été atteints dans l’histoire des campagnes de vaccination », explique-t-il. « Ces chiffres, et c\'est même reconnu par les laboratoires pharmaceutiques, sont largement sous-évalués. Vous devez appliquer un coefficient correcteur pour connaître les cas réels, car ces chiffres proviennent de la pharmacovigilance passive, c’est-à-dire de déclarations volontaires de personnes ayant rencontré des problèmes après les vaccinations », poursuit-il.

Si la plupart des mesures restrictives de liberté prises par l’État pendant la crise sanitaire ont fini par être levées, Marc Gotti estime néanmoins que d’autres dispositifs de contrôle pourraient s’en inspirer à l’avenir.

« Une boîte de Pandore a été ouverte, qui laisse libre cours à tout ce que l\'on pourrait imaginer de pire en matière de dérives des obligations imposées à la population. »

« Vous avez le passe carbone que toutes les grandes instances internationales, que ce soit l\'Union européenne, le G20, le FMI, appellent de leurs vœux. [...] Vous avez aussi des projets d’identité numérique et d’euro numérique », explique le spécialiste du droit. « Si tout ceci devient une réalité, actée par les accords, notamment juridiques qui ont commencé à être préparés, nous dépasserons même le crédit social actuel de la Chine. Toute notre vie sera contrôlée. Nous n’y sommes pas encore, mais ça semble bien parti. »

Et Marc Gotti de conclure : « Nous sommes arrivés au bout d\'un système. Nous avons bâti des fondations qui sont les graines de notre propre perdition. Toute notre civilisation a un problème de rapport au monde. Elle est de toute façon vouée à périr. Il faudra rebâtir une civilisation plus en harmonie avec les valeurs universelles. »

Retrouvez l’analyse intégrale de Marc Gotti dans la vidéo.

00:00 Introduction
01:48 Le refus de réintégrer les personnels suspendus est-il légitime ?
03:12 Quelles sont les conséquences de la suspension pour les personnels ayant refusé de se vacciner ? Quelles sont les obligations que ce statut juridique inédit fait peser sur les suspendus ?
05:52 Les convocations récentes des soignants suspendus par la police ou la gendarmerie sont-elles recevables au regard du droit ?
09:04 En quoi l’obligation vaccinale des professionnels des établissements sanitaires et médico-sociaux n’est-elle pas conforme au droit ?
24:15 D\'autres professions pourraient-elles être suspendues à leur tour si elles refusaient d\'obéir à d\'autres critères ?
31:55 Y a-t-il un problème de transparence dans le cadre des négociations des contrats relatifs à l’achat des vaccins par la Commission européenne ?
36:58 Peut-on parler d\'une forme de chasse aux sorcières concernant les convocations de plusieurs praticiens par les instances disciplinaires de l’Ordre des médecins ?
40:41:12 Quels sont les principaux enseignements à tirer de cet épisode sanitaire ? Est-il le révélateur d’une crise plus profonde ?

#SoignantsSuspendus #EffetsIndésirables #EffetsSecondaires #Pharmacovigilance #Droit #Crise #France #ObligationVaccinale #Suspendus #MarcGotti #EpochTimesFrance
Catégories
MACRON GENOCIDE
Soyez le premier à commenter cette vidéo.