Alerte candale macron1 INVASION complicité gouvernement francais

61 Vues
Published

EMMANUEL MAÇON DISTRIBUE L’ARGENT DE VOS RETRAIRE

En 2019, les fonds envoyés par les migrants dans leur pays d'origine s'élèvent à 494 milliards d'euros

Pour la première fois, ces fonds vont dépasser le total des investissements directs des entreprises étrangères dans les pays à bas et moyen revenus. 

 

Les migrants, nouveaux acteurs incontournables du développement de leur pays d’origine ? Selon une enquête du Monde, les fonds envoyés par les migrants et diasporas chaque année dans leur pays d’origine devrait s’élever à 550 milliards de dollars en 2019, soit 494 milliards d’euros. Un chiffre qui pourrait être bien plus élevé si l’on prenait en compte les flux financiers qui ne sont pas inscrits dans les statistiques officielles, comme l’envoi d’argent en espèces. 

Une hausse justifiée par l’accroissement du nombre de migrants

Pour la première fois, cette somme va dépasser le total des investissements directs des entreprises étrangères dans les pays à bas et moyen revenus. Les cinq plus grands bénéficiaires sont aujourd’hui l’Inde, la Chine, le Mexique, les Philippines et l’Egypte. Ainsi, les enfants de migrants font valoir de nombreux atouts pour aider au développement de leur pays d’origine, comme la connaissance parfaite du marché, les compétences acquises en France et l’accès aux capitaux. Ils prennent les risques que d’autres investisseurs ou entreprises étrangères n’osent prendre. Mais cette hausse des transferts s’explique notamment par l’accroissement du nombre de migrants. Entre 2000 et 2018, la part des migrants dans la population des pays à haut revenu de l’OCDE est passée de 8,8% à 13,9%. Ces migrants sont également de plus en plus qualifiés. 

Sur le même sujet

Dans son rapport sur les tendances de la migration internationale en 2019, l’OCDE note d’ailleurs que la diaspora est la source de « transferts de compétences, de savoirs, d’idées et de valeurs » vers le pays d’origine. « La diaspora est devenue le bailleur de fonds le plus fiable », explique Olivier Kaba, chargé des projets migrations à l’Agence française de développement (AFD). Ces transferts d’argent sont également plus stables que les investissements étrangers et servent d’amortisseurs aux catastrophes naturelles ou aux crises économiques.

source https://www.valeursactuelles.com/economie/en-2019-les-fonds-envoyes-par-les-migrants-dans-leur-pays-dorigine-selevent-494-milliards-deuros-114011

 

Catégories
Libre discours
Soyez le premier à commenter cette vidéo.