Nucléaire : que s'est-il vraiment passé en Russie ? #cdanslair 13.08.2019

19 Vues
Published

Le jeudi 8 août à midi ; au large de Nionoska, dans le grand nord russe, une explosion est survenue dans un centre de recherches nucléaires, faisant cinq morts et au moins trois blessés. Les cinq ingénieurs décédés travaillaient pour l’agence nucléaire russe Rosatom. Les autorités russes sont restées assez floues sur les circonstances de l’accident pendant les jours qui ont suivi, avant de reconnaître lundi que l’accident était dû à des tests de « nouveaux armements », sans donner plus de précision. L’agence Rosatom a, de son côté, déclaré vouloir « continuer le travail sur les nouveaux types d’armes ». 


Selon plusieurs experts américains, les tests en question pourraient être ceux du missile de croisière à propulsion nucléaire « Bourevestnik », qui fait partie de la nouvelle génération de missiles qualifiés par Vladimir Poutine lui-même d’« invincibles », « indétectables » et « hypersoniques ». Plus inquiétant, l’explosion survenue la semaine dernière impliquerait même un petit réacteur nucléaire selon le directeur scientifique du centre militaire, Vyacheslav Soloviev. 

Cet incident prend une autre ampleur dans le contexte actuel, alors que les États-Unis sont sortis le vendredi 2 août du traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI), signé avec la Russie en 1987. En février, les États-Unis avaient accusé Moscou d’avoir violé ce traité en développant le Novator 9M729, un autre missile de croisière. Les deux pays sont donc désormais libres de lancer des programmes d’armements jusque-là interdits. Les États-Unis comptent en profiter pour moderniser leur arsenal pour lutter contre la montée en puissance nucléaire de la Chine, notamment sur les missiles de portée intermédiaire. 

La France fait partie des neuf pays qui possèdent des ogives nucléaires. Elle est également le pays le nucléarisé au monde, rapporté au nombre d’habitants, avec 58 réacteurs nucléaires répartis dans 19 centrales sur le territoire français. Le nucléaire français sert surtout à fournir 71 % de notre électricité. 

Existe-t-il un risque pour les Français habitant à proximité de ces centrales ? Que s’est-il réellement passé jeudi dernier dans le grand nord russe ? Faut-il avoir peur d’une nouvelle prolifération nucléaire au niveau mondial ? Quelle position doit adopter la France dans ce nouveau contexte diplomatique ? 

Invités : 
• Bruno Tertrais - Directeur adjoint de la Fondation pour la recherche 
stratégique. 
• Armelle Charrier - Editorialiste en politique internationale à France 24. 
• Dominique Trinquand - Expert militaire et ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU. 
• Nabil Wakim, journaliste pour Le Monde, spécialiste de l'énergie.

Retrouvez-nous sur :
| Notre site : http://www.france5.fr/emissions/c-dan...
| Facebook : https://www.facebook.com/Cdanslairf5/
| Twitter : https://twitter.com/CdanslairF5
Pas un événement important qui ne soit évoqué, expliqué et analysé dans C dans l’air. Tout au long de la semaine, les deux journalistes donnent les clés pour comprendre dans sa globalité un événement ou un sujet de première importance, en permettant aux téléspectateurs d'intervenir dans le débat ou de poser des questions par SMS ou Internet. Caroline Roux est aux commandes de l'émission du lundi au jeudi et Axel de Tarlé prend le relais le vendredi et le samedi.
Diffusion : tous les jours de la semaine à 17 h 45
Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22 h 30
Format : 65 minutes
Présentation : Caroline Roux et Axel Tarlé
Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele et Jacques Wehrlin
Production : France Télévisions/Maximal Productions

Catégories
Actualite Flash
Soyez le premier à commenter cette vidéo.