Résultats de votre recherche: inondations

  • Des dizaines de morts après des inondations dans l'Est de la RDC

    Au moins 46 personnes sont mortes dans les récentes inondations à Uvira, dans l’est de la République démocratique du Congo, où de nombreux autres habitants sont portés disparus ou ont été blessés, ont indiqué mardi des responsables locaux.

    Des dizaines de milliers de personnes ont été touchées par les fortes pluies de jeudi et samedi avec des inondations qui ont détruit “15.000 maisons”, s’est alarmé mardi le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU.

    Dans la ville d’Uvira, enclavée entre le lac Tanganyika et une chaîne de montagnes, “le bilan actualisé est de 30 morts, mais c’est encore très provisoire car il y a encore des gens coincés dans les décombres”, a déclaré le maire-adjoint, Kapend Kyky Kifara, à un correspondant de l’AFP.

     

    “Il faudra même des semaines pour retrouver les disparus”, a-t-il ajouté.

    “En territoire d’Uvira, c’est-à-dire dans les périphéries de la ville, nous enregistrons pour le moment 16 morts et 3.600 maisons détruites”, a ajouté l’administrateur du territoire (responsable politico-administratif), Alexis Rashidi Kasangala.

    “Les inondations ont endommagé plus de 15.000 maisons”, a avancé mardi un porte-parole du HCR depuis le siège de cette agence onusienne à Genève.

    Le HCR travaille “avec les autorités locales et ses partenaires pour assister immédiatement quelque 80.000 personnes touchées par les inondations”.

    Le bilan pourrait être encore plus lourd dans cette région “déjà frappée par des années d’insécurité et de conflits”, a ajouté ce porte-parole, Andrej Mahecic.

    Des Casques bleus pakistanais en poste à Uvira ont participé à des opérations de sauvetage, a indiqué sur Twitter la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), avec des photos et des vidéos montrant d’impressionnants flots d’eau boueuse.

    Le gouvernement central de Kinshasa a envoyé sur place une forte délégation, ce qui a provoqué des réticences de la part des représentants de la société civile qui s’inquiètent de la propagation du Covid-19.

    Les pluies ont touché les voies de circulation autour de cette ville enclavée, qui dépend pour ses échanges du Burundi voisin et de la capitale provinciale Bukavu à travers la plaine de la Ruzizi.

    “Tous les ponts qui nous lient à Bukavu ont été emportés. On craint la faim et la soif”, a déclaré à l’AFP l‘évêque d’Uvira, Mgr Sébastien Muyengo.

    Selon lui, la ville a subi à la fois les eaux qui descendent des plateaux “avec la boue et les pierres”, et la montée du lac Tanganyika.

    Le déboisement et les “constructions anarchiques” ont alourdi les conséquences des inondations, selon l’homme d’Église.

    Le prix Nobel de la paix 2018, le gynécologue Denis Mukwege, a adressé un message de condoléances aux habitants d’Uvira, depuis Bukavu où se trouve sa clinique de Panzi.

     

    source: https://fr.africanews.com/2020/04/22/des-dizaines-de-morts-apres-des-inondations-dans-l-est-de-la-rdc/

     

    Continuer
  • Inondations: l'Espagne et la France touchées par des intempéries

    Sous l’influence d’une dépression positionnée en Méditerranée, un important épisode pluvieux a touché la Catalogne mais aussi le sud-est de la France, provoquant des inondations.

    Nous ne sommes pas en automne et pourtant, de fortes pluies ont touché les régions proches de la Grande Bleue ces derniers jours, en liaison avec la présence d’une petite dépression entre les Baléares et la Sardaigne, appelée également « goutte froide ». Plus courante au cours de l’automne qu’au printemps, cette situation a généré d’importants cumuls de pluie et par endroits quelques inondations.

    C’est en Espagne que les inondations ont été les plus nombreuses, et en particulier dans la région de la Catalogne qui avait été placée en alerte orange par les services météo espagnols. Plusieurs routes ont dû être coupées à la circulation en raison des rivières en crue, d’importants ruissellements sous les plus fortes intensités voire même d’éboulements ou de glissements de terrains.

    À Barcelone, la station météorologique installée dans l’enceinte de l’aéroport a enregistré un cumul de pluie de 81,1 mm sur la journée de mardi, battant ainsi le précédent record de pluie en 24h qui datait du 22 avril 1971 avec 78,5 mm. Alors que la journée de dimanche avait également été très pluvieuse, avril 2020 voit son cumul atteindre 260 mm et devient d’ores et déjà le mois d’avril le plus pluvieux dans la capitale de Catalogne depuis l’ouverture de la station en 1924 (ancien record : 169 mm en avril 1969).

    S’il est tombé l’équivalent de 4 mois de pluie en 72h en Catalogne, les pluies ont également été copieuses dans le sud-est de la France, que ce soit sur la façade orientale de la Corse ou dans le Roussillon. Localement, les cumuls ont atteint près de 250 mm en moins de 3 jours, particulièrement dans les Pyrénées-Orientales, comme du côté de Banyuls-sur-Mer, d’Argelès-sur-Mer ou de Cerbère. Plusieurs cours d’eau tels que le Tech, la Têt, la Massane ou la Baillaury ont débordé et provoqué quelques inondations. L’île de beauté a reçu, quant à elle, l’équivalent de deux mois de pluie avec des conséquences toutefois très limitées.

    Si ces pluies ont localement généré des inondations dans le département des Pyrénées-Orientales, la situation devrait très rapidement s'améliorer ces prochaines heures avec le retour d'un temps sec et ensoleillé.

     

    source: https://www.tameteo.com/actualites/actualite/episode-mediterraneen-inondations-et-records-de-pluie-en-espagne.html

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires