Nouveaux Articles

  • Brésil: 97 bébés tortues d’une espèce en voie d’extinction naissent sur des plages désertées

    Près d’une centaine de tortues de mer ont pu sortir de leurs œufs et rejoindre la mer sur une plage du nord-est du Brésil, à Paulista près de Recife. Un spectacle incroyable permis grâce au confinement des habitants de la région.

    Seuls les employés de la ville ont pu assister à ce spectacle : 97 bébés tortues ont rejoint la mer après être sortis de leurs œufs près de Recife dimanche 29 mars 2020, rapporte le quotidien britannique The Guardian .

    Ce sont donc près d’une centaine de tortues à écailles (ou imbriquées). Une bonne nouvelle car l’espèce est en danger critique d’extinction selon la WWF, le plus haut niveau d’alerte. Ces tortues, qui peuvent mesurer jusqu’à 110 cm de long et peser 85 kg, ont été par le passé fortement chassées pour fabriquer des peignes et des montures pour lunettes.

    Mesures de confinement au Brésil

    Depuis plusieurs années, cet événement était suivi sur place par des centaines de personnes. Cette fois, la plage était désertée en raison du confinement imposé dans cette province du Pernambouc où résident neuf millions de personnes.

     

    Les plages sont interdites à la population locale depuis plusieurs jours, une décision prise par le gouverneur de l’État, Paulo Câmara. Ce type de mesure est fortement contestée par le président d’extrême droite du pays, Jair Bolsonaro.

     

    source: https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/confinement/bresil-97-bebes-tortues-d-une-espece-en-voie-d-extinction-naissent-sur-des-plages-desertees-6795712

    Continuer
  • Russie: premier jour de confinement à Moscou

    Plus de 60 pays ont pris des mesures de confinement face au coronavirus Covid-19. Plus de 3 milliards d’habitants sont concernés. En Russie, le confinement débute lundi 30 mars.

    Lundi 30 mars, Moscou (Russie) s’est réveillé ralenti, engourdi, mais pas complètement à l’arrêt. Les magasins non essentiels et les restaurants sont fermés, en raison de l'épidémie de coronavirus Covid-19. Dans les rues du centre-ville, les Moscovites sont bien moins nombreux que d’habitude. En théorie, depuis lundi matin, il faut garder une distance de 1,5 m dans la rue et détenir un laissez-passer, mais sa forme n’a pas encore été déterminée. En revanche, il faut déjà avoir une bonne raison pour sortir. Les Russes ont le droit de se déplacer pour entrer ou sortir de la capitale.

    L’immense réseau de vidéosurveillance mis à contribution

    Nous n’avons vu personne se faire contrôler durant notre reportage, mais le maire de Moscou a sous-entendu que l’immense réseau de caméras de vidéosurveillance et la reconnaissance faciale allaient être utilisés. Le but est d’identifier ceux qui ne respectent pas le confinement. Moscou et sa région sont les premiers à mettre en place un confinement, mais cela pourrait se généraliser dans le pays. Le Kremlin a fait savoir qu’il était favorable à cette mesure, et le Premier ministre a appelé les autres régions de la Russie à en faire autant.

     

    source: https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/russie-premier-jour-de-confinement-a-moscou_3891733.html

    Continuer
  • Coronavirus: Airbus suspend la majorité de sa production en Espagne

    L'avionneur européen a annoncé ce lundi la suspension de la majorité de ses acitivités en Espagne suite au renforcement des restrictions édictées par le gouvernement Espagnol pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

    Airbus suspend la majorité de sa production en Espagne au moins jusqu'au 30 avril. C'est ce qu'annonce l'avionneur européen dans un communiqué publié ce lundi 30 mars, expliquant que cette décision se conforme au renforcement des mesures de restriction prises par le gouvernement espagnol dans sa lutte contre l'épidémie de coronavirus. Celui-ci a en effet renforcé ses mesures sanitraires ce dimanche pour faire face à l'ampleur que prend l'épidémie, qui a tué 7.340 personnes de l'autre côté des Pyrénées.

    Toutes les activités non essentielles à travers l'Espagne sont restreintes à leur maximum jusqu'au 09 avril inclus. Airbus a donc suspendu la majorité de sa production, même si certaines activités subsistent, telles que les vérifications de sécurité des appareils. Celles-ci continuent à un niveau minimum, et en respect des mesures sanitaires visant à protéger les employés du Covid-19.

    Les employés pouvant travailler en télétravail continueront leur activité à domicile, Airbus indiquant dans son communiqué que « les employés d’Airbus en Espagne, dont les emplois ne sont pas liés aux activités de production et d’assemblage et qui peuvent travailler à domicile, continueront de soutenir la continuité des activités d’Airbus en ces temps difficiles ».

     

    source: https://www.ladepeche.fr/2020/03/30/coronavirus-airbus-suspend-la-majorite-de-sa-production-en-espagne,8825139.php

    Continuer
  • Inde: des foules énormes sur les routes pour fuir le coronavirus

    La mise en oeuvre du confinement face au virus a déclenché une énorme vague migratoire à l’intérieur du pays : des centaines de milliers de travailleurs journaliers cherchent à rentrer chez eux.

    Les images, comme souvent en Inde, sont impressionnantes : depuis jeudi 26 mars et l'annonce du confinement, les gares routières et ferroviaires ont été prises d’assaut dans les grandes villes.

    Certains parlent du mouvement de population le plus important dans le pays depuis 1947 et la partition de l’Inde et du Pakistan où des millions de personnes s’étaient alors croisées sur les routes.  

    Comme il n’y a plus de travail puisque l’économie s’est arrêtée, de nombreux travailleurs journaliers essaient de rentrer dans leurs familles, de revenir dans leur région d’origine, le plus souvent le Bihar et l’Uttar Pradesh, deux provinces pauvres du nord du pays. L’Inde, et son milliard 300 millions d’habitants, compte environ 100 millions de travailleurs migrants, plus que la population française. Dans certaines grandes villes, ces tentatives de départ en masse ont déclenché des débuts d’émeute parce qu’en fait les transports en commun sont à l’arrêt.

    La province de l’Uttar Pradesh a bien réquisitionné un millier de bus pour permettre à toutes ces personnes de rentrer. Mais c’est une goutte d’eau dans l’océan. Pour la plupart, ces travailleurs migrants ont donc décidé de rentrer à pied, munis d’un simple baluchon avec parfois 500 ou 600 km à parcourir. Et ils marchent comme ça, le long d’autoroutes désormais désertes.  

    Le risque de la propagation rapide du virus

    Le gouvernement indien a donc décidé d’empêcher ces mouvements de population : dimanche 29 mars dans l'après-midi, le gouvernement central du nationaliste hindouiste Narendra Modi a demandé la fermeture de toutes les frontières entre provinces pour que personne ne passe. Pas si simple à mettre en œuvre et pas certain non plus que toutes les provinces obtempèrent. Le but de cette décision, c’est à la fois d’éviter une explosion sociale et aussi d’enrayer la propagation du virus.

    Parce qu’évidemment, le risque est très grand de voir le Covid-19 se diffuser dans tout le pays comme une traînée de poudre, à la faveur de ces énormes mouvements de population. À la frontière de certaines régions, on a pu voir des forces de l’ordre asperger les migrants de produit désinfectant avec des lances à incendie. L’image a beaucoup choqué sur les réseaux sociaux en Inde. 

    Dix fois moins de lits d'hôpitaux qu'en France  

    Officiellement, il y a relativement peu de cas jusqu’à présent : 1 071 personnes contaminées et 29 morts, selon le décompte du lundi 30 mars. Mais ce bilan est sans doute très sous-évalué : il est impossible d’opérer un décompte fiable dans un pays comme l’Inde. Et surtout, tout est réuni pour constituer une bombe à retardement. Le confinement a beau avoir été officiellement décrété, il est quasiment impossible à appliquer, en particulier dans les innombrables bidonvilles des grandes métropoles comme Mumbai ou Delhi. Les infrastructures sanitaires sont très insuffisantes : l’Inde compte dix fois moins de lits par habitants que la France, selon les statistiques de l’OCDE. C’est la conséquence d’un investissement public très faible dans la santé. Enfin, les facteurs de risque sont multiples, en particulier la sous-alimentation et la famine, qui pourraient tuer tout autant voire davantage que le virus, si l’activité économique ne reprend pas.  

     

    source: https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/en-inde-des-foules-enormes-sur-les-routes-pour-fuir-le-coronavirus_3869409.html

    Continuer
  • Espagne: mort d’une femme enceinte infectée par le Covid-19, son bébé n’a pas survécu

    Une Espagnole de 37 ans, souffrant d’une maladie chronique et infectée par le coronavirus Covid-19, est décédée dimanche 29 mars dans un hôpital de La Corogne (ouest de l’Espagne). Son bébé n’a pas survécu.

    Une femme enceinte de 37 ans, infectée par le Covid-19, est décédée dimanche 29 mars dans un hôpital situé à La Corogne en Espagne. La veille de son hospitalisation, elle se sentait déjà mal et avait de la fièvre. Le diagnostic est tombé le lendemain lorsque la trentenaire a été testée positive au Covid-19, indique le quotidien espagnol El Mundo.

    Au vu de son état fébrile lors de son admission à l’hôpital dimanche matin, le personnel soignant l’a directement conduite en salle d’opération où une césarienne a été effectuée. Malheureusement, son bébé est mort-né. La mère a aussi succombé. Il s’agit du premier décès d’une femme enceinte infectée par le Covid-19, relèvent nos confrères de Sudinfo. Pour autant, il est difficile de dire que la mort est uniquement liée au Covid-19 puisque cette femme souffrait aussi d’une pathologie chronique.

    Pour rappel, l’Espagne enregistre 7.340 décès, selon le dernier bilan établi par l’AFP. C’est l’un des pays les plus touchés par le Covid-19, derrière l’Italie. En Europe, la pandémie de coronavirus a déjà tué plus de 25.000 personnes.

     

    source: https://www.courrier-picard.fr/id78322/article/2020-03-30/espagne-mort-dune-femme-enceinte-infectee-par-le-covid-19-son-bebe-na-pas

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires