Faits Divers

  • Un beninois tué d’un coup de couteau a Saint-Etienne

    Saint-Etienne : Un homme tué d’un coup de couteau en pleine rue

    Un homme de 29 ans, grièvement blessé d’un coup de couteau dans une rue de Saint-Étienne dimanche soir, est décédé sur place des suites de ses blessures, a-t-on appris lundi de sources policière et judiciaire.

    Appelés peu avant 19 h 00, les sapeurs-pompiers et le Samu ne sont pas parvenus à sauver cet homme qui avait reçu un coup de couteau au thorax, atteignant un organe vital.

    Aucun antécédent judiciaire

    Lorsque les secours sont arrivés dans le quartier Valbenoite, la victime gisait sur la chaussée et l’auteur du coup mortel avait pris la fuite.

    « Cet homme, originaire du Bénin, n’était pas connu de la justice », a déclaré à l’AFP David Charmatz, procureur de la République à Saint-Étienne. Personne n’avait été interpellé lundi matin dans le cadre de l’enquête confiée à la police judiciaire

    source https://www.20minutes.fr/faits_divers/2750939-20200330-saint-etienne-homme-tue-coup-couteau-pleine-rue

     

    Continuer
  • Pontoise Val-d’Oise rites vaudous Sacrifice d’animaux

    D’anciens adeptes trompés ont décrit des cérémonies sordides. Une famille sera jugée à Pontoise à partir du mardi 16 février.

    Une “prêtresse” vaudoue et sa famille seront jugées à partir de mardi au tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d’Oise). Leur procès est la conclusion d’une information judiciaire ouverte en novembre 2008 pour des faits d’abus de faiblesse aggravé et d’actes de barbarie sur animaux domestiques. La “prêtresse”, une femme de 65 ans surnommée "Maman" par les adeptes, dirige alors depuis plusieurs années avec son mari du même âge, dit "Parrain", et leurs filles jumelles de 39 ans, un mouvement animiste antillais d’environ 200 membres franciliens, accusé de dérives sectaires.

    close
    volume_off

    Sujétion psychologique

    L’enquête avait débuté deux ans plus tôt, quand des membres de cette association, qui a ses habitudes dans le pavillon du couple à Marly-la-Ville (Val-d’Oise), déposent de premières plaintes fin 2006 à la gendarmerie, dénonçant des extorsions de fonds et une forte emprise psychologique. Ils décrivent aux enquêteurs des cérémonies sordides, où sont sacrifiés des poulets à coup de sabre et les fidèles aspergés de sang lors de rites de purification menés au son du tambour et des transes de la “prêtresse”.

    Un "travail" pour faire revenir l’être aimé

    Mais, pour l’accusation, le culte vaudou n’est que prétexte pour recruter des adeptes, lors de séances de voyance que la prêtresse autoproclamée pratique depuis 1989. Ils sont ensuite invités à des cérémonies initiatiques. Et la participation financière d’augmenter... Les victimes, qui ont parfois dû lourdement s’endetter, vendre leur maison ou se couper de leur famille, rapportent diverses techniques d’intimidation. Ils accusent "Maman" de recourir aux insultes, à la violence. Selon leurs témoignages, les consultations de voyance pouvaient coûter jusqu’à 500 €, un "travail" pour faire revenir l’être aimé ou trouver un emploi était payé entre 300 et 3 000 €, tandis que les séances d’initiation se chiffraient jusqu’à 12 000 €.

    En 2009, une première vague d’interpellations est menée qui aboutit à la mise en examen du couple et de leurs enfants ainsi qu’à la dissolution de l’association. Mais les activités reprennent par la suite, jusqu’à la décision fin avril 2015 de renvoyer les prévenus en correctionnelle. Au final, une trentaine de plaintes ont été enregistrées sur la centaine de membres entendus par les enquêteurs. Onze se sont portés parties civiles.

    Abus de faiblesse

    "Les témoignages varient, certains ont quitté la procédure en cours de route : il leur est difficile de sortir de l’emprise psychologique" de cette famille, explique un de leurs avocats. Les investigations avaient aussi mis au jour l’existence d’un temple vaudou dans la résidence secondaire de la famille en Martinique. L’abus de faiblesse commis par le dirigeant d’un groupe maintenant ses membres en état de sujétion psychologique est passible de cinq ans d’emprisonnement et de 750 000 € d’amende

    SOURCE https://www.midilibre.fr/2016/02/14/sacrifice-d-animaux-racket-et-rites-vaudous-en-proces,1286198.php

     

    Continuer
  • Val-de-Marne. Un incendie fait un blessé léger à Villejuif

    Val-de-Marne. Un incendie fait un blessé léger à Villejuif

    Un incendie est survenu ce vendredi, dans la commune de Villejuif (Val-de-Marne). Il a fait un blessé léger.

    Un incendie est survenu ce vendredi, à la tour du 27 Lamartine, dans la commune de Villejuif (Val-de-Marne). Selon le maire, Franck Le Bohellec (ex LR), l’incendie a été rapidement maîtrisé par les sapeurs pompiers et n’a touché qu’un appartement.

    Selon Franck Le Bohellec, le sinistre a fait un blessé léger. Il a été pris en charge par les sapeurs pompiers. Il a précisé par ailleurs : 

    « Il vient d’être mis fin au plan particulier de mise en sécurité (PPMS) de l’école Lebon qui avait été déclenché afin de protéger les enfants. Je veillerai personnellement aux bonnes conditions de relogement du blessé et de sa famille ».

    source https://actu.fr/ile-de-france/villejuif_94076/val-marne-incendie-fait-blesse-leger-villejuif_31324830.html

     

    Continuer
  • Un feu d’appartement fait deux blessés à Villejuif

    Un feu d’appartement fait deux blessés à Villejuif

    Les sapeurs-pompiers des centres de secours Villejuif, Vitry et Rungis ont été dépêchées sur place après que l’alerte ait été donnée en raison des dégagements de fumée.  L’incendie a fait deux blessés. « 3 lances sont établies, alors que 4 engins-pompe sont demandés en renfort. L’action rapide des secours aura permis de maitriser le feu en moins d’une heure », indique la Brigade des sapeurs pompiers de Paris -Bspp).

    Continuer
  • L'arbre emblématique de la capitale sierra-léonaise a pris feu

    L'un des emblèmes de la Sierra-Léone, l'arbre fromager de la capitale Freetown, a été la proie d'un mystérieux incendie, et des experts vont devoir examiner le dommage subi par le vénérable géant, a indiqué la municipalité. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des flammes spectaculaires paraissant s'échapper du creux de l'arbre en pleine nuit de jeudi à vendredi tandis que des passants s'arrêtent pour observer le spectacle en plein centre du vieux Freetown.Les pompiers ont réussi à éteindre le feu, a dit vendredi un responsable du ministère de l'Intérieur à l'AFP. "Il n'y a pas de victime, une enquête est en cours pour connaître les causes de l'incendie", a-t-il dit.Aucun responsable ne s'est encore prononcé sur la gravité des dégâts infligés et sur la survie de l'arbre, vieux de centaines d'années et haut de plusieurs dizaines de mètres.Freetown ne passe pas pour regorger de curiosités. Mais cet arbre qui couvre de ses hautes branches les rues et les bâtiments alentour au milieu d'un rond-point fait partie de l'histoire du pays et de la ville.D'après la tradition, c'est sous ce fromager, "kapokier", "arbre aux amoureux" ou "bois coton" selon les appellations, que les esclaves juste débarqués d'Amérique du Nord où ils avaient gagné leur liberté en combattant pendant la Guerre d'indépendance, seraient venus prier et remercier le ciel pour leur délivrance à la fin du 18ème siècle.C'est un symbole de liberté autour duquel on vient encore prier ou manifester. Il sert aussi de refuge aux chauves-souris et aux rapaces.L'arbre avait déjà été attaqué par les flammes en 2018, disent les pompiers."Le conseil municipal de Freetown a fait appel à un spécialiste des arbres pour évaluer les dégâts", a dit la maire de Freetown, Yvonne Aki-Sawyer, sur Facebook.sb-lal/mrb/stb

    source https://www.africaradio.com/news/l-arbre-emblematique-de-la-capitale-sierra-leonaise-a-pris-feu-163306

     

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires