Coronavirus Brésil

  • Brésil: Bolsonaro rejette le confinement qui menace selon lui de ruiner le pays

    En Amérique du Sud, tandis que le Panama et l’Uruguay ont annoncé leurs premières mesures, le président brésilien ne veut pas entendre parler de confinement.

    Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, a dénoncé ce mardi 24 mars les mesures de confinement ordonnées face au coronavirus par différents États et municipalités de son pays, les comparant à une politique de la « terre brûlée » qui menace de ruiner la première économie d’Amérique latine.

    Les autorités de certains États et municipalités doivent renoncer au concept de la terre brûlée : l’interdiction des transports, la fermeture des commerces et le confinement massif, a affirmé Bolsonaro dans un discours retransmis à la radio et à la télévision.

    Nous devons maintenir les emplois et préserver l’approvisionnement des familles, a-t-il ajouté.

    « Alors pourquoi fermer les écoles ? »

    Bolsonaro a minimisé les risques liés à la pandémie de Covid-19, qui a déjà tué plus de 18 000 personnes dans le monde et forcé un tiers de l’humanité à respecter de strictes mesures de confinement.

    Le groupe à risques, c’est celui des personnes de plus de 60 ans. Alors pourquoi fermer les écoles ? s’est interrogé Jair Bolsonaro.

    Le président d’extrême droite a accusé les médias de répandre l’hystérie face à la pandémie et a affirmé que le Brésil était à l’abri, grâce selon lui à son climat chaud et à sa population majoritairement jeune.

    Face à la pandémie, plusieurs États et villes du Brésil ont adopté des mesures de fermeture des entreprises et services publics et de confinement de la population, notamment l’État de Sao Paulo, le plus riche du Brésil.

    Mardi, le Brésil recensait 2 201 cas de Covid-19 et 46 décès.

    Le virus est arrivé au Brésil, nous le combattons et ce sera bientôt fini. Notre vie doit continuer. Les emplois doivent être maintenus. Les familles doivent continuer à vivre. Oui, nous devons en revenir à la normalité, a-t-il ajouté.

     

    source: https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-bresil-bolsonaro-rejette-le-confinement-qui-menace-selon-lui-de-ruiner-le-pays-6791033

    Continuer
  • Brésil: le stade de São Paulo transformé en hôpital de campagne

    Le stade Pacaembu, situé dans le centre-ville de São Paulo, au Brésil, est en cours de reconfiguration en hôpital de campagne pour recevoir les patients atteints du nouveau coronavirus, rapporte Associated Press. Les autorités prévoient que le stade mythique, antre de 45 000 sièges du SC Corinthians de 1940 à 2014, accueillent plus de 2000 lits pour traiter les cas mineurs de COVID-19. Il devrait être prêt dans 10 jours. Le stade se trouve à proximité de plusieurs grands hôpitaux de la plus grande métropole du Brésil, l’épicentre du virus.

    Lundi, le Brésil avait déclaré 1 600 cas confirmés et 25 décès. L’agence de presse précise que la plupart des stades ayant accueilli le Mondial 2014 ont été proposés par leurs clubs résidents pour y construire des hôpitaux de campagne et des centres de traitement. Le Brésil dispose d’un système de santé publique, mais les autorités fédérales et étatiques craignent qu’il ne soit débordé fin avril.

     

    source:http://www.footmercato.net/flash-mercato/bresil-le-stade-de-sao-paulo-transforme-en-hopital-de-campagne_276758

    Continuer

Nouveaux Articles

Populaires