Marché des féticheurs

A Lomé, la capitale togolaise, le marché des féticheurs attirent toujours des adeptes de la religion vaudou.

 

Têtes de singes, perruches, gueules de crocodiles, caméléons, poupées, grenouilles… Le célèbre marché vaudou de Lomé existe toujours dans la capitale togolaise. Surnommé «le marché des féticheurs», il attire tout au long de l'année de nombreux adeptes de cette religion qui viennent trouver ce que les sorciers et guérisseurs leur prescrivent.

"Une odeur de pourriture dans l’air"

«Le marché faisait à peu près la taille d’un demi-terrain de football, avec tout un espace ouvert et des arrière-cours de petites boutiques. Il y avait de grands espaces où des oiseaux, des serpents, des peaux, des parties du corps d’animaux et d’autres bêtes étaient soigneusement disposées pour sécher au soleil dans la poussière rouge et grise, laissant une odeur de pourriture dans l’air», se souvient Christina Czybik, auteure des photos ci-dessus.

La religion vaudou est largement répandue au Bénin et au Togo. Elle s’est développée au 17e siècle quand des Hommes originaires de ces pays d’Afrique ont été réduits en esclaves aux Caraïbes. Le vaudou se retrouve alors aujourd’hui sous différentes formes à Cuba, en Haïti, au Brésil, ou encore aux Etats-Unis, notamment en Louisiane.

 

source https://www.parismatch.com/Actu/Insolite/Au-coeur-de-l-inquietant-marche-vaudou-de-Lome-1081837

 

Soyez le premier à commenter cette vidéo.

Articles Connexes

Nouveaux Articles

Populaires