Le village radioactif souffre toujours de l'uranium

51 Vues
Published

Pendant 20 ans, une mine d’uranium a fait la prospérité du village ligérien de Saint-Priest-la-Prugne. Mais, en 1980, le site a fermé, la carrière a été comblée de déchets radioactifs puis inondée en guise de mesure de sécurité. Areva dit surveiller la situation, les élus voudraient parler d’autre chose et un collectif d’habitants « scandalisés » est inquiet. Reportage en vidéo.

Catégories
SOS Planète
Soyez le premier à commenter cette vidéo.