Bienvenus
Connexion / S'enregistrer

Décès à la prison de Fleury-Mérogis

Série de décès à la prison de Fleury-Mérogis

En un peu plus d'un mois, six détenus ont trouvé la mort. Quatre se sont suicidés, un a été tabassé et le dernier a été retrouvé inanimé dans sa cellule.

C'est un chiffre qui pose question. En un peu plus d'un mois, six détenus sont décédés à la prison de Fleury-Mérogis, révèle Le Parisien . Un bilan «a minima» confirmé sous couvert de l'anonymat au Figaro par une source au sein de la plus grande prison d'Europe. Quatre détenus se sont donné volontairement la mort, un autre a été tué au cours d'une bagarre dans la cour, un dernier a été retrouvé sans vie dans sa cellule au petit matin après avoir été victime de problème médical la veille.

«Quatre suicides dans un temps aussi court, ce n'est pas normal», constate le membre d'une association d'accompagnement des détenus et de leurs familles. Ce dernier relève que le rythme des suicides à Fleury-Mérogis se situe plutôt autour d'un par mois, avec une fourchette de 10 à 15 par an. «Cette série est peut-être due à un malheureux hasard, c'est tout à fait possible, explique-t-il. On peut aussi relever que la surpopulation carcérale crée un malaise aussi bien chez les détenus que les surveillants. Plus de 4000 personnes sont détenues dans une prison prévue pour seulement 3000. Alors forcément, si cela ne va pas bien pour l'un d'entre eux, les surveillants n'ont pas toujours les moyens de réagir.»

«Vague» de suicide

Les syndicats de surveillants pénitentiaires, contactés par Le Figaro, ne tiennent pas à s'exprimer sur cette question sensible, faisant valoir leur devoir de réserve et arguant qu'un plus grand recul sur la question était nécessaire avant de pouvoir s'exprimer. Un gardien de Fleury-Mérogis, qui souhaite rester anonyme, tient tout de même à relativiser cette malheureuse série de décès, expliquant que les suicides en milieu carcéral surviennent souvent «par vague». «C'est un phénomène difficilement explicable, affirme-t-il. Il n'est pas rare qu'un premier suicide en entraîne d'autres.»

» LIRE AUSSI - Les suicides en prison, ce fléau que la France n'arrive pas à juguler

En plus des quatre personnes qui se sont donné la mort, le parquet d'Évry confirme que deux autres détenus sont décédés récemment. Le premier a été battu à mort début avril pendant une promenade, au milieu d'une centaine de détenus, qui cachaient la scène aux caméras de vidéosurveillance. L'homme devait être libéré deux jours plus tard. Quelques jours après la bagarre, un autre détenu est également décédé. Victime de vomissements la veille, il a été retrouvé mort au petit matin. Sur ces deux cas, deux enquêtes ont été ouvertes.

Source http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/04/19/01016-20180419ARTFIG00187-serie-de-deces-a-la-prison-de-fleury-merogis.php

 

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette vidéo.

Articles Connexes

RSS