Bienvenus
Connexion / S'enregistrer

Scientifiques


  • La tombe du Talbiot celle de Jésus-Christ

    L’israélien en question c’est le docteur Aryeh Shimron. Sa découverte a été révélée dans le New-york times. Selon ce quotidien américain, la tombe du Talbiot qui se trouve à l’Est de Jérusalem est bien celle de Jésus-Christ.
    En plus, le même quotidien ajoute que Jésus aurait eu une descendante directe. Il est clairement écrit « Le site mortuaire trouvé à l’Est de Jérusalem dans les années 1980 est bien celui de Jésus de Nazareth, sa femme Marie-Madeleine et son fils Judas. »
    Docteur Aryeh Shirom, un géologue Israélien dit qu’il a des preuves performantes virtuellement sans équivoque. Le scientifique affirme également que les tests géochimiques montrent que l’Ossuaire de Silwan, découvert en 2002 et qui porte l’inscription araméenne «Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus» aurait été retiré récemment du Tombeau Talbiot

    souce

    Continuer »
  • Nano puce la thérapie génique

    Une nano puce capable de refermer les plaies

    Une équipe de scientifiques du Centre Medical Wexner de l'Université d'état de l'Ohio a réussi à développer une nano puce capable de soigner les plaies grâce à une technique appelée Tissue Nanotransfection (TNT) qui régénère les cellules de peau en y injectant de l'ADN.

    Nous avons reprogrammé les cellules de peau pour qu'elles deviennent des cellules vasculaires. Après une semaine on commence à voir une transformation. Ce qui est encore plus excitant est que ça ne marche pas uniquement sur les cellules de peau, mais sur n'importe quel type de tissus. »

     

    Dr James Lee, un professeur d'ingénierie chimique et biomoléculaire à l'Université de l'Ohio ajoute : « Cela étend le concept connu sous le nom de thérapie génique qui existe depuis déjà quelques temps. La différence avec notre technologie est la manière de délivrer l'ADN aux cellules. »

    Des tests ont été menés sur des souris qui avaient des membres très endommagés et les résultats ont été publiés dans le journal Nature Nanotechnology.

    D'après le résumé de l'article, on pouvait y lire : « Ici, nous avons affaire à une méthode très simple d'implantation non-virale afin de reprogrammer les tissus à une échelle nanométrique. (...) Nous avons démontré la simplicité et l'utilité de cette technique en sauvant de simples tissus nécrosés jusqu'a des membres entiers de 2 souris qui avaient été contaminées par l'ischémie. »

     

    Continuer »
RSS