Bienvenus
Connexion / S'enregistrer

Nouveaux Articles


  • RFID obligatoire pour tous les américains

    Sous prétexte de mieux assurer les soins médicaux puçage forcé

    LA DATE A PARTIR DE LAQUELLE CE REGISTRE DOIT DEBUTER EST RENDUE OBLIGATOIRE A LA PAGE 1006, ET CORRESPOND A UNE PERIODE DE 36 MOIS APRES QUE LE PROJET DE LOI SOIT DEVENU UNE LOI RELATIVE A LA SANTE.

    (2) ENTRÉE EN VIGUEUR. – Le ministre de la Santé et des Services Sociaux mettra en place et commencera la mise en œuvre du registre en vertu de l’article 519(g) de la Loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques, comme cela a été ajouté à partir du paragraphe(1), PAS PLUS TARD QU’A LA DATE QUI CORRESPOND A 36 MOIS APRES LA DATE DE PROMULGATION DE LA PRESENTE LOI, sans égard au fait que les réglementations définitives pour établir et exploiter le Registre aient été promulguées ou non à partir de cette date.

    PAR CONSEQUENT, EN VERTU DE LA LOI HR 3200 RECEMMENT ADOPTEE PAR LE CONGRES, LE PUÇAGE DES AMERICAINS DOIT COMMENCER D’ICI L’AN 2013.

    puce 2

    source https://freewiseman.com/2015/05/03/obama-rend-obligatoire-limplantation-dune-puce-rfid-pour-tous-les-americains/

    Continuer »
  • 22 millions détournés

    Deux collaborateurs de l’autorité administrative ont été inculpés pour avoir falsifiés des documents qui ont permis d’emporter la somme querellée.

    Kouda Jean et Manga Titus, respectivement chef de la division des affaires économiques, sociales et inspecteur régional des services techniques déconcentrés dans les services du Gouverneur de l’Adamaoua, viennent d’être reconnus coupables d’abus de fonction, de complicité de faux en écritures publiques et authentiques par le Tribunal de Première Instance de Ngaoundéré.
     
    D’après le bihebdomadaire L’Anecdote du lundi 11 juin 2018, les indexés ont signé en 2013 un document pour autoriser la mutation d’une lettre de commande du promoteur des Ets DK and Consulting pour la fourniture des matériaux de construction d’une valeur de plus de 24 millions de FCFA, en faveur d’un autre prestataire.
    En effet, la signature de l’autorisation de mutation de marché au profit des Ets du couple Moktar a conduit au décaissement de la somme de 22 millions de  FCFA dans le compte d’Aboubakar Hamoa. Pourtant, ce dernier avait sollicité un crédit auprès d’une banque d’environ 13 millions de FCFA, non  sans avoir présenté une attestation de virement irrévocable signé par l’ONG-Sydev, auteur de la lettre de commande du marché en question.
    « Ces deux fonctionnaires ont transformé les services du Gouverneur en organe légiférant pour inventer un nouveau concept dans la procédure de passation de marché, à savoir la procédure de mutation de marché, fut-il de gré à gré, sans résilier la précédente lettre de commande.  Il ont outrepassé les limites de leur compétence pour embrasser le domaine qu’ils maîtrisent le moins », précise l’ordonnance.
    De ce qui précède, le couple Moktar a été reconnu coupable en coactions de déclarations mensongères, de coaction d’usage de faux en écritures publiques et pour cela sont condamnés à 100 000 FCFA d’amendes avec sursis pendant trois ans. Les fonctionnaires au cœur de cette manœuvre quant à eux, sont condamnés à payer plus de 56 millions de FCFA AUX Ets DK and Consulting à titre de dommages et intérêts.
    source https://actucameroun.com/2018/06/30/cameroun-adamaoua-22-millions-detournes-dans-les-services-du-gouverneur-a-ngaoundere/

    Continuer »
  • Cameroun 10 présumés sorciers malfaisants

    Ils sont accusés de semer terreur, mort et désolation au sein du quartier populaire de Nsoze.

    La télévision Canal 2 international a diffusé le 2 juillet 2018 dans son grand journal du soir un reportage inédit. Le sujet traitait de l’arrestation de 10 présumés sorciers à Ambam, dans la région du Sud. Ces individus dont le plus jeune a 5 ans et le plus ancien 67 ont été interpellés le week-end passé. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine de maladies et morts « mystiques » enregistrés dans le quartier populaire Nsoze. Les victimes ont émis des plaintes et des enquêtes ont été menées. Le chef du quartier, Jean-Claude Bitee, a été la première autorité alertée.

     

    « Ça fait un bon bout de temps que je gère ce dossier au niveau de la chefferie. Il y a des morts d’hommes, on suce le sang, des gens se transforment en chats. A mon niveau j’ai essayé de tout faire pour maitriser ces sorciers. J’ai été dépassé par cette situation. J’étais obligé d’envoyer ce dossier au niveau de la hiérarchie, donc chez le sous-préfet », raconte-t-il au micro de Canal 2 international.

    Les suspects arrêtés et emmenés à la sous-préfecture d’Ambam sont passés aux aveux. « On leur lançait les flèches aux yeux, sur les mains et aux pieds. On a sucé le sang, on a fermé les oreilles pour qu’ils n’entendent plus. La nuit on partait tuer les gens et on partait aussi les manger. Quand on a déjà tué je porte et c’est celui-ci qui répare l’avion quand il tombe en panne. C’est lui qui tue les gens. C’est lui qui prenait et c’est le père-ci qui partage », rapporte un enfant membre du groupe des présumés sorciers malfaisants.

    Une femme présentée comme victime s’est plainte de ce que son enfant est tout le temps enrhumé et anémié par la faute d’un chat qui entre tout le temps chez elle. C’est un humain qui, dit-elle, se transforme en chat pour sucer le sang de l’enfant. Cette mère dit qu’elle a vu mourir un enfant « à cause des mêmes problèmes de perte de sang ».

    Le sous-préfet d’Ambam , Pierre-Marie Atangana, a réaffirmé sa détermination à lutter contre les fléaux sociaux tels la sorcellerie au sein de son unité de commandement. « Cette action rentre en droite ligne des promesses que nous avons faites, des engagements que nous avons pris dans le cadre de notre tournée de prise de contact dans cette unité fort sensible au regard de son caractère frontalier. Nous avons fustigé les pratiques de sorcellerie qui sont d’ailleurs réprimées par le code pénal. Alors nous avons demandé à nos chef traditionnels de nous rendre compte de ces cas qui compromettent l’avenir de la jeunesse dans les villages et de la société de manière générale ». Les services de police installés à Ambam a pris l’affaire en main et a transmis le dossier des 10 présumés sorciers au parquet de la ville.

    source https://actucameroun.com/2018/07/04/cameroun-10-presumes-sorciers-malfaisants-arretes-a-ambam-sud-2/

    Continuer »
  • Madagascar c'est un pays de voleurs

    Madagascar c'est un pays truffé de bandits et de voyous

    Je reviens d'un séjour de 2 semaines à Madagascar, Tana, Sainte-Marie, Tamatave, Canal des Pangalanes et Andasibe. Il s'agissait d'un voyage en indépendant, sans passer par les agences, voyage avec trajets en taxis-brousse et réservation d'hôtel au mieux la veille de mon arrivée dans un endroit. Madagascar est un très beau pays. Mais aussi, et je suis malheureux de devoir l'écrire, c'est un pays truffé de bandits et de voyous.

    Voyageur chevronné, j'ai parcouru à titre d'exemple la Colombie sac à dos avec des compétences en espagnol limitées à une demi-douzaine de phrases. J'ai déambulé dans les rues de Bogota de jour comme de nuit, y ai pris le métro bondé plusieurs fois par jour, j'ai voyagé par bus intervilles, ai longé entre autres la côte caraïbe avec ma tête d'européen, le tout seul et sans problème. En Colombie comme ailleurs (Panama, Argentine, Cambodge, Birmanie..), j'ai toujours senti que la prudence et le bon sens me protégaient de 90% des risques liés à l'insécurité. Je n'ai jamais eu le moindre souci.

    RIen de tout cela à Mada. Certes à Sainte Marie ou alors au miileu de nulle part le long du canal des Pangalanes on ne risque pas grand chose. Mais ailleurs...
    En voici quelques illustrations:

    1. Harcèlement verbal avec regards menaçants dans les rues de Tana, le plus souvent par des groupes d'hommes jeunes. Si j'étais en T-shirt et avais oublié de retirer ma montre, une Swatch à 50 euros, certains Malgaches commençaient à marcher à côté de moi en parlant Malgache et en jetant un regard agressif sur mon poignet gauche.

    2. Prix convenu avec le chauffeur de taxi pour un simple trajet. A l'arrivée, le chauffeur me demande 5000 Ariary de plus. Je refuse de payer, il hausse la voix et me menace.

    3. Idem avec un guide en cyclo-pousse à Tamatave qui exige 50'000 Ariary (20 euros) après une promenade de 45 minutes. Je tente de négocier, sa réaction m'a fait peur.

    4.Tamatave de nuit: gardes armés devant chaque bar ou restaurant, ça donne une idée du niveau de violence.

    5. Tamatave de jour: gardes armés devant banques, bureaux de change et hôtels.

    6. Un autre type d'insécurité, le taxi-brousse. Un exemple. Le trajet Moramanga - Tana s'est éternisé, la fin s'est donc faite de nuit. Le chauffeur conduisait comme un fou, avec vitesse et dépassements sans visibilité sur des routes sinueuses, routes, il faut le préciser, aussi utilisées par les locaux pour leurs déplacements à pied. Lors d'un tel dépassement, dans la nuit noire, il s'en est fallu de quelques centimètres pour que le taxi-brousse ne renverse un groupe de trois personnes. Le chauffeur a éclaté de rire, il était plié en deux pendant dix minutes.

    7. L'attente dans les gares routières du départ du taxi-brousse n'est pas très paisible pour un étranger. Encore des intimidations. Egalement des bagarres avec hurlements et violence physique entre employés et clients malgaches peut-être mauvais payeurs.

    8. Militaires corrompus la nuit dans la capitale qui arrêtent les taxis avec passagers étrangers et demandent à voir le passeport avec visa. Vues les conditions de sécurité, je sortais avec le minimum sur moi. Ces militaires voulaient simplement de l'argent.

    Voilà, je m'arrête sachant que les posts trop longs sur les forums ne sont pas lus. Je terminerai simplement pas deux reflexions:

    -Dans ces circonstances, le meurtre des deux français à Tulear est une évidence, un tel niveau de violence n'est absolument pas surprenant quand on a exploré le pays sans limousine ou hors des hotels 4*. Idem pour l'agression à la machette des deux jeunes touristes à Nosy Be rapportée ailleurs sur ce forum.

    -Il est probablement possible de passer des vacances agréables à Mada, mais via une agence qui vous organisera tout de A à Z avec guide et voiture privée. Mais ce n'est pas l'idée que je me fais d'un voyage-découverte.

    Madagascar. J'en reviens. Je n'y retournerai pas

    source https://www.routard.com/forum_message/3022419/5/madagascar_j_en_reviens_je_n_y_retournerai_pas.htm

     

    Continuer »
  • Bénin Le roi Agoli-Agbo d’Abomey décèdé

    Décès du roi Agoli-Agbo d’Abomey au Bénin

    Le roi d’Abomey Agoli-Agbo est mort lundi matin 2 juillet après 8 ans sur le trône. Abomey est la ville où le célèbre roi Béhanzin a régné et combattu les Français au XVIIIe siècle. Le roi décédé était l’une des têtes couronnées les plus respectées du pays.

    Il avait 87 ans. Rien sur les circonstances de sa mort, c’est comme ça dans la tradition. Ce genre de nouvelle est entourée de sacré. En langage d’initié, on dit que la nuit est tombée sur le royaume.

    Il est devenu roi d’Abomey en 2010. Auparavant il était policier. Le souverain portait un cache-poussière en métal sur le nez, se déplaçait dans un hamac avec porteurs pour les cérémonies. Il avait une cour, un Premier ministre.

    Il régnait sur Abomey, la cité du roi Béhanzin, grande figure de la résistance africaine à l’impérialisme européen. Mais les temps ont changé, nous sommes dans une République, le roi détient uniquement le pouvoir religieux.

    Tous les dignitaires vaudou lui font allégeance. Les politiques le considèrent comme un très grand électeur et viennent le voir à chaque veille de scrutin. Patrice Talon et l’ancien président Boni Yayi lui ont rendu visite récemment encore.

    Selon nos informations, le roi est déjà inhumé, sa dépouille ne doit pas traîner. Dans la tradition encore, à l’annonce du décès, les femmes ne doivent porter ni collier ni boucle d’oreille, quant aux hommes, en principe, ils ne doivent pas se peigner, et ce jusqu’aux funérailles.

    Depuis ce lundi, les hommages se multiplient. Les personnalités politiques saluent le sens des responsabilités du roi. Les têtes couronnées, comme on les appelle au Bénin, ne dirigent plus de royaume mais elles gardent un rôle important. Elles aident les autorités à résoudre des crises et sont très courtisées à l’approche des élections. Elles sont respectées par les Béninois. La preuve, sur les réseaux sociaux où s’est propagée la nouvelle, personne n’a dit « le roi est mort », c’est interdit. La nuit est tombée à Danhomé.

    Source http://www.rfi.fr/afrique/20180702-benin-deces-roi-agoli-agbo-abomey

    Continuer »
  • Il ce sont entretuées avec des machettes

    Une dispute autour d'une chaise, alors que les gens regardent un match de football de la coupe du monde à la télévision qui oppose le Brésil et la Suisse (1-1), s'est transformée en une confrontation entre les Dinka et les Nuer.

    Les deux communautés originaires du Soudan du Sud se sont entretuées avec des machettes et des massues.

    La police ougandaise a déclaré que dix-sept personnes ont été arrêtées après cette bagarre qui s'est produite dans le camp de réfugiés de Rhino.

    Ce site abrite certains des quatre millions de Soudanais du Sud qui ont fui leur pays au cours des cinq dernières années.

    Le porte-parole de la police ougandaise a signalé que les communautés Dinka et Nuer ont été séparées depuis la bataille de dimanche.

    La rivalité entre les deux groupes ethniques remonte à plusieurs générations, mais une brouille entre les politiciens sud-soudanais en 2013 a exacerbé la violence.

    quatre personnes ont été tuées dimanche 17 juin

    source http://www.imatin.net/article/fait-divers/un-match-de-coupe-du-monde-vire-au-drame-en-ouganda_120898_1529837560.html

    Continuer »
RSS